Annecy - Le Pâquier

Country/Area

Community

Annecy

Place name

Le Pâquier

Type of site

Pile Dwelling Site (PD / S3)

Last edited by

admin

Last update

Thu, 02/19/2015 - 17:17

Responsible for site

Colette LAROCHE
chargée du suivi scientifique et technique du Bien.
SRA DRAC Rhône-Alpes
Le Grenier d'Abondance
6 quai Saint-Vincent
69283 LYON cedex 01
Tel : (33) 1 04 72 00 44 90
colette.laroche@culture.gouv.fr

Administrative contact

Direction régionale des affaires culturelles de Rhône-Alpes quai Saint-Vincent F - 69283 Lyon Cedex 01

Dating

Years BC

Extension (ha): 
0,12
Height above sea level (m): 
445,00

Map of pile dwelling sites

Dating text

see French version (no translation available). / Vingt-huit petits pieux de chêne ont fait l'objet d'une étude dendrochronologique (Archéolabs). Des phases d'abattage sont mises en évidence vers -2870, vers -2845 et en -2843. Par ailleurs, la reprise de l'étude des bois du secteur central montre leur contemporanéité : séquence située entre -3142 et -2882 (phase d'abattage vers -2870).

Description

see French version (no translation available). / Bizarement, le gisement n'avait pas été signalé à la fin du XIXe siècle, dans le premier inventaire des stations du lac d'Annecy (Revon 1878), peut être à cause des roseaux qui colonisaient la beine sur d'amples surfaces. Identifié il y a quelques années sur des indications de C. Dupont, il fit l'objet d'une rapide évaluation par Y. Billaud et le CNRAS (Revue savoisienne, 1991, p. 25-26). Mais ce n’est qu’en 2001, avec l’élaboration de la carte archéologique menées par le DRASSM que la prospection systématique du littoral fut réalisée (Marguet 2002). Les vestiges anciennement repérés ont été revisités et échantillonnés. Par ailleurs, ce secteur étant soumis, en périodes estivales, à une forte activité plaisancière, les installations des équipements saisonniers sont précédés par un balisage temporaire des vestiges (interdiction d'ancrage). Dans la partie centrale de la baie, plusieurs dizaines de pilotis sont dispersés à faible profondeur (-1,8 m), à environ deux cents mètres du rivage, sur une superficie d'environ 1200 m² (longueur 42 m, largeur 28 m). Disposés sur une emprise partiellement recouverte par des galets (ténevière) qui marquent un léger relief et des herbiers qui semblent les avoir colonisé, leur répartition planimétrique ne laisse apparaître aucune organisation architecturale directement perceptible. Prélevés dans deux triangles distants d'une vingtaine de mètres implantés sur l'axe longitudinal de l'emprise, vingt-huit petits pieux de chêne ont fait l'objet d'une étude dendrochronologique. L'analyse de ces échantillons a permis la constitution d'une séquence située entre les années -3119 et -2844 (9001APA de 266 ans, 6 échantillons). Des phases d'abattage sont mises en évidence vers -2870 (secteur est), vers -2845 et en -2843 (secteur ouest). Par ailleurs, la reprise de l'étude des bois du secteur central montre aussi leur contemporanéité : séquence située entre -3142 et -2882 (phase d'abattage vers -2870). Compte tenu de l'état d'érosion du site, aucun mobilier céramique ne nous est parvenu. Par contre, les mobiliers lithiques découverts lors des dévasages (21 m²) confirment la situation du gisement au Néolithique final et sa vocation d'habitat (Rey 2003) : pointes de flèches en silex, racloir et grattoir sur éclats siliceux, hache en roche verte polie à facettes, fusaïole en pierre, etc. Par ailleurs, quelques mobiliers anciennement prélevés par des plongeurs locaux sont également attribuables au Néolithique final mais aussi à la fin de l'âge du Bronze.

Bibliography comment

Pour les données sur l'histoire des recherches et sur les travaux réalisés, voir en particulier : Revon 1878, 28-30 ; Bertrandy et al. 1999 ; Marguet 2002, 116-130 ; Marguet 2003, 119-125 ; Billaud, Marguet 2006, 98-109. Pour les études archéologiques (mobiliers et datations) et environnementales, voir compilation dans : Magny et al. 2001, 215-227 ; Rey 2003, 126-127 ; Thirault 2004 ; Billaud, Marguet 2007, 211-225 ; Marguet, Rey 2007, 335-362 ; Marguet et al. 2008, 225-252.