Auvernier - Nord

Country/Area

Community

Auvernier

Place name

Nord

Type of site

Pile Dwelling Site (PD / S3)

Last edited by

admin

Last update

Thu, 02/19/2015 - 17:15

Responsible for site

OPAN, section Archéologie
Philippe Zuppinger
Espace Paul-Vouga 7
2068 Hauterive

Administrative contact

Office et musée cantonal d'archéologie Espace Paul Vouga CH - 2068 Hauterive

Dating

Years BC

Extension (ha): 
1,65
Height above sea level (m): 
427,00

Map of pile dwelling sites

Dating text

see French version (no translation available). / Bronze final : 878 à 852 avant J.-C. (516 pieux dendrodatés) ; HaB3 selon la typologie du mobilier.

Description

see French version (no translation available). / Cette vaste station de l’âge du Bronze se trouve dans le prolongement de celle d’Auvernier/Brena. Elle a été évoquée pour la première fois par D. Vouga en 1943, celui-ci signale que « la » station du Bronze se dégage à l’est (c’est-à-dire Auvernier-Nord) et se recouvre à l’ouest (partie Brena). Les premières interventions archéologiques réalisées à Auvernier-Nord remontent à 1923, lorsque P. Vouga fit quelques sondages à l’aide d’un cylindre enfoncé dans le substrat lacustre et vidé de son eau. Bien plus tard, dans le cadre des travaux de construction de l’autoroute A5, une série d’opérations s’échelonnèrent entre 1968 et 1975 : des sondages en plongée (1968-1971) furent suivis d’une fouille systématique, d’abord subaquatique (1971-1974) puis à l’air libre, à l’abri d’une large digue (1974-1975). Ces travaux touchent la partie sud d’un vaste village dont l’extension au nord demeure inconnue. D’après l’analyse dendrochronologique, le village aurait eu au moins une période de fréquentation entre 878 et 850 avant J.-C. La frange nord de la zone explorée fut construite vers 878, suivie d’une vaste extension vers l’est, une dizaine d’années plus tard. Vers 867 - 858, cette surface fut protégée par un brise-lames en sapin. On décompte 24 habitations dont le plan reste hypothétique: il s’agit vraisemblablement de constructions rectangulaires à deux nefs, disposées en rangées perpendiculaires au rivage ou, éventuellement, à trois nefs parallèles au rivage. La première hypothèse nous semble devoir être privilégiée, puisqu’elle s’appuie sur des données de fouille. Le gisement a livré un riche mobilier archéologique qui est l’ensemble de référence le plus complet de Suisse occidentale pour le HaB3 : 450 objets en bronze (haches, faucilles, bracelets, phalères, etc.), plusieurs tonnes de céramique (première occurrence des décors polychromes : rouge, noir, couleur graphite), etc. Signalons encore un exceptionnel corpus de vanneries - l’un des plus riche de la protohistoire européenne. - Site fouillé dans une large mesure. Le reste peut être considéré comme détruit.

Bibliography comment

Vouga 1943, 199; Egloff 1970, 1972; Dubuis 1972; Rychner 1974-1975, 1979, 1987; Arnold 1977, 1981, 1983, 1990; Arnold et Schweingruber 1975; Arnold et Monney 1978; Ribaux 1985; Arnold 2009, 38.