Bevaix - Station du Châtelard

Country/Area

Community

Bevaix

Place name

Station du Châtelard

Type of site

Pile Dwelling Site (PD / S3)

Last edited by

admin

Last update

Thu, 02/19/2015 - 17:15

Responsible for site

OPAN, section Archéologie
Philippe Zuppinger
Espace Paul-Vouga 7
2068 Hauterive

Administrative contact

Office et musée cantonal d'archéologie Espace Paul Vouga CH - 2068 Hauterive
Extension (ha): 
0,81
Height above sea level (m): 
429,00

Map of pile dwelling sites

Dating text

see French version (no translation available). / Cortaillod, Horgen, Lüscherz, Auvernier-Cordé, Bronze ancien récent

Description

see French version (no translation available). / La station du Châtelard s’étend en éventail au pied de la butte du même nom, à 100 m de l’ancienne rive. Nous maintiendrons l’appellation de « Châtelard » pour la butte qui domine le site, butte correspondant probablement à un grand tumulus hallstattien qui servi ultérieurement à l’installation d’une nécropole mérovingienne. La station du Châtelard est située au fond d’une petite anse protégée, côté lac, par un demi-cercle de blocs erratiques régulièrement espacés et de piquets de bois qui faisaient probablement office de brise-lames. Elle constitue une ténevière ovale occupant une surface d’environ 4000 m², reliée à la terre par un petit chemin identifié par une concentration de pierres. Le mobilier a principalement été récolté parmi les pierres constituant la plage du 19e siècle. On signale plus de 200 haches en pierre, quelques ébauches et des ciseaux en roches tenaces, des percuteurs, quelques pesons et fusaïoles, très peu de meules. Le silex est surtout représenté par de nombreux éclats et de petites lames ; les pointes de flèches sont plus rares. Quelques objets en matière organique, un crâne humain ainsi que des tessons de céramique ont été également relevés. Le mobilier pourrait être rattaché au Cortaillod, au Horgen et au Lüscherz. En outre, le silex décrit par A. et M. Borel comme de «belle couleur miel » pourrait suggérer une importation du Grand-Pressigny à la fin du Néolithique final (Auvernier-Cordé). Dans la partie basse, du côté du lac, deux tessons de céramique et des objets en bronze attribuables au Bronze ancien récent (1800-1550 avant J.-C.) ont également été trouvés ; il s’agit notamment de huit lames de haches, quatre de poignards et deux épingles. - La station est aujourd’hui entièrement recouverte par une roselière (dont le développement pourrait participer à la dégradation des vestiges).

Bibliography comment

Keller 1863, pl. 17/15; Borel et Borel 1886, 131-133, 136 ; Viollier et Vouga 1930, 18 ; Vouga 1943, 201 ; Otth 1993, 12-13, 47-49 ; von Burg 2004, 17-19, fig.11; Arnold 2009, 19.