Conjux - Conjux-Port 2

Country/Area

Community

Conjux

Place name

Conjux-Port 2

Type of site

Pile Dwelling Site (PD / S3)

Last edited by

admin

Last update

Thu, 02/19/2015 - 17:17

Responsible for site

Colette LAROCHE
chargée du suivi scientifique et technique du Bien.
SRA DRAC Rhône-Alpes
Le Grenier d'Abondance
6 quai Saint-Vincent
69283 LYON cedex 01
Tel : +33 1 04 72 00 44 90
colette.laroche@culture.gouv.fr

Administrative contact

Direction régionale des affaires culturelles de Rhône-Alpes quai Saint-Vincent F - 69283 Lyon Cedex 01

Dating

Years BC

Extension (ha): 
0,41
Height above sea level (m): 
227,00

Map of pile dwelling sites

Dating text

see French version (no translation available). / Des bois sont intégrés à la séquence de 167 ans, située entre les années –998 et –832 (Archéolabs 9000CMC) mise en évidence sur le site proche de Conjux-Port 1. Les phases d’abattages mises en évidence ici sont un peu plus anciennes et montrent la contemporanéité des échantillons : –875 et –874 (Marguet 2002, 117-137 et 2004, 113-125).

Description

see French version (no translation available). / Immédiatement dans la continuité du gisement de Conjux-Port 1, un nouvel axe longitudinal a été implanté sur un gisement à priori non signalé jusqu'ici (longueur 116 m, orientation N 230°), dans un secteur où les pieux semblent moins denses et la nature des fonds différente (absence de ténévière et de mobilier peut être en raison d’une vision réduite à cause de l’épaisse végétation immergée encore présente). Il s’agit de l’emplacement nommé Conjux/Marais de la Chatière, (Conjux-Port 2). Après topographie, quatre gros pieux circulaires ont été prélevés dans un triangle de 5 m implanté proche de l’extrémité orientale de l’axe (profondeur –4,6 m). Les cônes d’érosion sont assez marqués (de 32 à 61 cm) et les sections non refendues importantes (diamètre moyen 18 cm). Leur répartition planimétrique pourrait faire penser à une organisation orthogonale (densité faible de 0,4 pieu/m²). Leur exploitation dendrochronologique a permis de les corréler avec les bois datés sur le gisement de Conjux-Port 1 (tout de même distant de 172 m). Ces bois sont intégrés à la séquence de 167 ans, située entre les années –998 et –832 (Archéolabs 9000CMC). Les phases d’abattages mises en évidence ici sont un peu plus anciennes et montrent la contemporanéité des échantillons : –875 et –874. Les tessons découverts lors des décapages sont trop érodés pour en dire quelque chose ; les pâtes semi-grossières les attribuent sans problème à la fin du Bronze final. Un petit pot globuleux à décor cannelé, à panse surbaissée et à lèvre éversée, également érodé mais typologiquement reconnaissable, a été découvert sur cette emprise (près du point central) et peut facilement se rapprocher des productions du Bronze final 3b. D’après les onze carottages réalisés tous les 10 m (50 m vers la rive et 50 m vers le large) sur le point central de l’axe longitudinal, le gisement apparaît comme très érodé (les mêmes débris organiques superficiels ont été rencontrés à une trentaine de mètres au large). D’après la description de la nature des fonds réalisée sur ce profil, des pieux sont apparents sur environ 4000 m² (Marguet 2002, 117-137 et 2004, 113-125).

Bibliography comment

Rabut 1864 ; Bocquet, Laurent 1976, 139-145 ; Magny, Richard 1985, 253-277 ; Miquet 2001, 10-22 ; Marguet 2002, 117-137 ; Marguet 2003, 116-118 ; Marguet 2004, 113-125 ; Billaud, Marguet 2007, 211-225 ; Marguet, Rey 2007, 335-362 ; Arnaud 2008, 16-26 ; Arnaud et al. 2008, 95-106 ; Billaud 2008, 49-54 ; Marguet et coll. 2008, 35-48 ; Marguet et al. 2008, 225-252.