Conjux - Les Côtes 1

Country/Area

Community

Conjux

Place name

Les Côtes 1

Type of site

Pile Dwelling Site (PD / S3)

Last edited by

admin

Last update

Thu, 02/19/2015 - 17:16

Responsible for site

Colette LAROCHE
chargée du suivi scientifique et technique du Bien.
SRA DRAC Rhône-Alpes
Le Grenier d'Abondance
6 quai Saint-Vincent
69283 LYON cedex 01
Tel : +33 1 04 72 00 44 90
colette.laroche@culture.gouv.fr

Administrative contact

Direction régionale des affaires culturelles de Rhône-Alpes quai Saint-Vincent F - 69283 Lyon Cedex 01

Dating

Years BC

Extension (ha): 
0,04
Height above sea level (m): 
229,00

Map of pile dwelling sites

Dating text

see French version (no translation available). / Dans un petit niveau organique préservé, des fragments céramiques sont attribuables au Bronze final 1. Un bois couché, prélevé dans ce niveau, est daté par le radiocarbone de 3095±45 BP, soit -1490-1215 cal. BC. Ces éléments marquent une première approche des rives dans une phase ancienne du Bronze final alpin. L'analyse d'autres chênes montre des phases d'abattage postérieures à -935, -924, -922 et -915.

Description

see French version (no translation available). / Dans ce secteur également, des groupes de piquets inédits ont été mis en évidence lors des prospections réalisées par le DRASSM pour l'élaboration de la carte archéologique (Marguet 2002, 117-137 et 2004, 113-125). Un axe longitudinal a été installé (longueur totale 83 m, orientation N 265°) sur lequel une unité triangulaire de 5 m (Conjux/Les Côtes 1 a été implantée sur un groupe de pieux et de bois couchés apparents (profondeur -2,9 m). Après enlèvement de quelques centimètres de limons sableux superficiels, des lambeaux de couche archéologique ont été rencontrés au cours des décapages. Ils ont permis la découverte de quelques vestiges lithiques attribuables au Néolithique final ainsi qu'une cinquantaine de fragments de poteries grossières datables du Bronze final 1. Ces mobiliers céramiques sont importants car ils sont les premiers témoins de cette période découverts dans le domaine lacustre du Bourget jusqu'à ce jour. Les vingt-deux bois horizontaux prélevés dans les débris organiques préservés pourraient également être associés à cette phase inédite d'installation littorale ; en effet, un court madrier d'aulne (longueur 100 cm, diamètre 20 cm, 30 cernes) a été daté par le radiocarbone de 3095±45 BP (-1490-1215 cal. BC). Toujours dans cette même unité triangulaire de 10 m², huit pieux ont été échantillonnés (1 aulne, 2 érables et 5 chênes). L'analyse dendrochronologique des chênes a permis la constitution d'une séquence 9001CLC de 92 ans à partir de quatre échantillons, elle se situe entre les années -1026 et -935. Ces pieux sont fendus ou refendus (sections de 16 à 21 cm) et n'ont pas conservé d'aubier, ce qui rend problématique la présentation de dates d'abattage (postérieures aux années 935, 924, 922 et 915 av. J.-C.). Aucun mobilier archéologique contemporain de ce petit ensemble ne vient confirmer cette chronologie (phase moyenne du Bronze final alpin, Bronze final 2b/3a).

Bibliography comment

Rabut 1864 ; Bocquet, Laurent 1976, 139-145 ; Magny, Richard 1985, 253-277 ; Rey 1999 ; Miquet 2001, 10-22 ; Marguet 2002, 117-137 ; Marguet 2003, 116-118 ; Marguet 2004, 113-125 ; Billaud, Marguet 2007, 211-225 ; Marguet 2007, 149-151 ; Marguet, Rey 2007, 335-362 ; Arnaud 2008, 16-26 ; Arnaud et al. 2008, 95-106 ; Marguet 2008, 220-221 ; Marguet et coll. 2008, 35-48 ; Marguet et al. 2008, 225-252.