Genève - Plonjon

Country/Area

Community

Genève

Place name

Plonjon

Type of site

Pile Dwelling Site (PD / S3)

Last edited by

admin

Last update

Thu, 02/19/2015 - 17:15

Responsible for site

Institut F.-A. Forel / Université de Genève
Pierre Corboud
Route des Acacias 18
1211 Genève

Administrative contact

Service cantonal d'archéologie Rue du Puits-St-Pierre 4 CH - 1204 Genève

Dating

Years BC

Extension (ha): 
0,81
Height above sea level (m): 
369,00

Map of pile dwelling sites

Dating text

see French version (no translation available). / Cet établissement est daté du Bronze final par le matériel archéologique de surface et celui conservé au Musée de Genève. Une première série de 14 pilotis prélevés fournit pour l'instant une seule date dendrochronologique en -914.

Description

see French version (no translation available). / La station du Plonjon est mentionnée dès 1852 sur le plan de Gosse. Les auteurs anciens la nomment aussi Fonderie ou Boucherie à cause de la trouvaille de nombreux objets en bronze et d'ossements animaux. Certains mentionnent la récolte d'objets en fer, information non confirmée. En 1921, Blondel relève les pilotis de cet établissement et en compte un total de 1583. En 1985, un relevé plus précis en plongée est réalisé et dénombre 1620 pieux. En 2000, un groupe de 14 bois sont arrachés dans la partie médiane de la station, pour analyse dendrochronologique. Il s'agit de l'établissement littoral le mieux conservé parmi les sites de la rade de Genève. Néanmoins, la régularité du courant à cet endroit et le dynamisme des vagues de tempêtes déchaussent progressivement les pilotis, notamment ceux de la palissade brise-lames. C'est la plus vaste station de la rade de Genève, avec une longueur de 256 m pour une largeur d'environ 55 m. Elle est allongée, perpendiculaire à la rive actuelle dont elle est distante d'environ 140 m. Certains pilotis sont conservés sur une hauteur de plus de 1 m au-dessus du sol lacustre, mais la plupart ne sont présents qu'au niveau de la pointe. Le plan du site montre une estacade (brise-lames) orientée face au lac. Une certaine organisation architecturale peut se lire derrière cette protection, avec certainement plusieurs phases de construction.

Bibliography comment

Troyon 1858; Gosse 1881; Corboud/Seppey 1991; Corboud 2003; Corboud 2006.