Novalaise - Le Gojat

Country/Area

Community

Novalaise

Place name

Le Gojat

Type of site

Pile Dwelling Site (PD / S3)

Last edited by

admin

Last update

Thu, 02/19/2015 - 17:16

Responsible for site

Colette LAROCHE
chargée du suivi scientifique et technique du Bien.
SRA DRAC Rhône-Alpes
Le Grenier d'Abondance
6 quai Saint-Vincent
69283 LYON cedex 01
Tel : +33 1 04 72 00 44 90
colette.laroche@culture.gouv.fr

Administrative contact

Direction régionale des affaires culturelles de Rhône-Alpes quai Saint-Vincent F - 69283 Lyon Cedex 01

Dating

Years BC

Extension (ha): 
0,27
Height above sea level (m): 
371,00

Map of pile dwelling sites

Dating text

see French version (no translation available). / Pour permettre une première datation du gisement, 10 échantillons avaient été prélevés durant l'hiver 1983/84. Un calage par le radiocarbone confirmait sa datation au Néolithique final (Gif. 8338 : 4020±50 BP). Des phases dendrochronologiques d’abattage sont identifiées en –2702 et –2699 ; elles sont juste antérieures aux phases reconnues à Beau-Phare distant d’environ 2 km. Elles montrent le potentiel du gisement pour la constitution des référentiels régionaux. Les mobiliers découverts montrent une pratique locale du débitage au Néolithique final ; ils sont cohérents avec les abattages identifiés à la transition du 28e-27e siècles.

Description

See French version (no translation available). / Sur la rive occidentale du lac, la plate-forme s'élargit pour former une avancée triangulaire faiblement immergée (profondeur -2,8 m). La sensibilité archéologique du secteur est rapportée dès le début du XXe s. (Schaudel 1909). Plus tardivement, de 1954 à 1962, puis en 1971, ce gisement (il est alors dénommé Aiguebelette II) a été largement prospecté par les plongeurs dirigés par R. Laurent qui en précisera les emprises (Combier 1961, Laurent 1972). Enfin, à l'occasion d'une baisse du niveau des eaux pour permettre la construction d'une base d'aviron, une prospection a été réalisée par le CNRAS durant l'hiver 1983/84. Récemment, dans le cadre de la carte archéologique des sites sous-lacustres savoyards réalisée par le DRASSM sous la responsabilité de A. Marguet, les vestiges immergés ont été revisités en 1998, lors d’une prospection systématique. Comme le gisement de Beau-Phare (FR-73-01), Le Gojat est situé sur une anomalie topographique faiblement immergée ; cette implantation souligne par conséquent aussi un aspect particulier, probablement défensif de l’occupation. Les pilotis délimitent une emprise triangulaire de 73 m de longueur par 75 m ; des groupes perpendiculaires montrent une certaine organisation architecturale. Après dévasages, des pieux ont été prélevés dans 3 unités de 10 m². Les sapins ont été étudiés en dendrochronologie. Ils ont permis la constitution d'une séquence de 84 ans (référence 9004NOV), à partir de 14 échantillons qui se situe entre les années -2782 et -2699. Les dévasages ont également permis la découverte de quelques mobiliers lithiques datés de la fin du Néolithique (petites haches polies en roche verte ; éclats en silex dont plusieurs micro-denticulés). La céramique semble avoir complètement disparu sous l'action de l'érosion. Dans un même ordre d'idée, les vingt-quatre carottages réalisées sur l'axe longitudinal ou transversalement montrent également ce constat d'abrasion des couches (les niveaux organiques ne sont pas conservés, seuls quelques limons teintés ont été rencontrés dans les zones un peu plus profondes).

Bibliography comment

Pour les données sur l'historique des recherches et sur les travaux réalisés, compilation dans : Bocquet, Laurent 1976, 139-145 et 151-153 ; Marguet et al. 1995, 167-196 ; Rey 1999, 784-841 ; Marguet 2003, 96-110. Pour les études archéologiques (mobiliers et datations) et environnementales, compilation dans : Bocquet, Laurent 1976, 151-153 ; Rey 2003, 126-127 ; Marguet, Rey 2007, 335-362 ; Magny et al. 2007, 13-28 ; Marguet et al. 2008, 225-252.