Tresserve - Les Bourres

Country/Area

Community

Tresserve

Place name

Les Bourres

Type of site

Associated Pile Dwelling Site (AS / S2)

Last edited by

admin

Last update

Thu, 02/19/2015 - 17:16

Responsible for site

Colette LAROCHE
chargée du suivi scientifique et technique du Bien.
SRA DRAC Rhône-Alpes
Le Grenier d'Abondance
6 quai Saint-Vincent
69283 LYON cedex 01
Tel : +33 1 04 72 00 44 90
colette.laroche@culture.gouv.fr

Administrative contact

Direction régionale des affaires culturelles de Rhône-Alpes quai Saint-Vincent F - 69283 Lyon Cedex 01

Dating

Years BC

Extension (ha): 
1,35
Height above sea level (m): 
228,00

Map of pile dwelling sites

Dating text

see French version (no translation available). / Les calages par le radiocarbone permettent des datations au Néolithique récent/final : 4095±45 BP, soit –2875–2505 cal. BC (ARC. 1978) et 4155±50 BP, soit environ -2880-2585 cal. BC (ARC. 2199). Les mobiliers archéologiques sont également attribuables à cette période.

Description

see French version (no translation available). / Au lieudit Les Bourres, des vestiges inédits ont été identifiés lors des prospections réalisées par le DRASSM pour l'élaboration de la carte archéologique (Marguet 2002, 117-137 et 2004, 113-125). Dans ce secteur, d'importantes roselières sont protégées par des barrières de piquets. Des pieux sont localisés à environ 130 m du bord ; ils sont apparents sur 74 m de longueur (profondeur –3,9 m). Des fumiers sont préservés sur une vingtaine de centimètres d’épaisseur et sur une largeur d’environ 90 m ; il s’agit d’un des rares sites d’habitat encore préservés pour cette période et dans cette partie du lac du Bourget. Deux triangles de 10 m² ont été implantés aux extrémités d’un axe longitudinal parallèle au rivage actuel (longueur 74 m). Au sud, onze pieux de chêne ont été analysés en dendrochronologie. Le calage par le radiocarbone de l’échantillon n° 10 (cernes 1 à 15), intégré à une courte séquence non datée, permet de la situer à la période néolithique : 4095±45 BP, soit environ -2875-2505 cal. BC. Les mobiliers archéologiques découverts lors des prélèvements sont également attribuables au Néolithique final. En 2002, une nouvelle analyse a été réalisée, cette fois-ci sur des échantillons provenant du triangle nord (profondeur -3,3 m). Ici, les piquets sont plus petits (diamètre de 6 à 12 cm). Les bois sont souvent épannelés, ce qui a fait disparaître l’aubier et le dernier cerne de croissance. L’échantillon analysé regroupe les piquets n° 15, 25 et 27 TVB (respectivement de 19, 16 et 14 cernes). Malgré leur différence morphologique, ces bois semblent bien être contemporains de ceux du secteur sud : 4155±50 BP, soit environ -2880-2585 cal. BC (Marguet 2003). Compte tenu des observations taphonomiques réalisées lors des prospections (les carottages implantés perpendiculairement au point central de l’axe avaient montré l’existence de fumiers préservés sur une vingtaine de centimètres d’épaisseur ; les pieux et des amoncellements de galets formant ténevière sont apparents sur une trentaine de mètres de largeur), de nouvelles prospections devraient permettre de caractériser les emprises de ce gisement, un des rares sites d’habitat encore préservés pour cette période et dans cette partie du lac du Bourget.

Bibliography comment

Rey 1999 ; Billaud, Marguet 2006, 98-109 ; Marguet 2002, 117-137 ; Marguet 2003, 116-118 ; Marguet 2004, 113-125 ; Marguet coll. 2008, 35-48 ; Marguet et al. 2008, 225-252.